Tignale à voir

Tignale Gardola, le chef-lieu et cinq hameaux disséminés sur le haut plateau, Piovere, Oldesio, Olzano, Aer et Prabione, constituent la commune de Tignale, voisine de Tremosine, Magasa et Gargnano.
Lac, colline et montagne, jusqu’à 1560 m d’altitude, caractérisent la géographie des lieux et offrent des panoramas exceptionnels.

Vers le lac, sur ses terrasses caractéristiques, l’olivier domine ; le long des parois rocheuses pousse en revanche le maquis méditerranéen (chêne vert, laurier, romarin, etc.).
À l’intérieur s’étendent prés et bois (pins, frênes, châtaigniers, charmes, chênes pubescents, hêtres). Tignale est commodément accessible le long de la route provinciale qui se détache de la Gardesana à 4 km environ au nord de Gargnano ; la liaison avec Tremosine le long de la Tignalga est en revanche moins facile, spécialement pendant l’hiver. Les structures de réception, modernes et distinguées, comptent une douzaine de complexes hôteliers et deux villages touristiques, en plus d’une résidence, de chambres à louer, restaurant typiques, bars, terrains de tennis et piscines.

Les possibilités d’excursion à pied, en moutain bike et en voiture sont nombreuses.

Le sanctuaire ... de la Madonna de Montecastello Récemment restauré, c’est l’un des lieux sacrés les plus célèbres du Garde, spécialement pour les événements historiques dont il a été acteur et pour sa beauté architecturale et artistique. Dressé sur les ruines d’un ancien château, il conserve la Casa Santa, un petit temple qui remonte à 802.

Ce dernier renfermer une fresque du quatorzième siècle de l’école de Giotto. Les toiles d’Andrea Celesti (1637-1712) et certains ex-voto sont également intéressants, et parmi eux celui de la commune de Tignale pour l’assassinat du bandit tristement célèbre Zuan Zanone (1617). En annexe se trouve l’ermitage qui accueille chaque année des milliers de pèlerins. Le long de la route d’accès depuis la route provinciale se trouvent les chapelles avec les mystères du Saint Rosaire.

L’église de Zenone à Prabione Réédifiée au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, elle présente une nef unique, avec le maître-autel dédié à Saint Zenone et les deux autels latéraux, œuvres de l’école des Boscai, dédiés à Saint Charles Borromée et à Marie Immaculée. Au-dessus de l’espace des fons baptismaux se trouvent des orgues de Tonoli, l’un des organistes de Brescia les plus célèbres

Booking online
Arrival date
Nights

... or Contact us